Pause méditation du Dimanche de Pâques


Il y a des jours où tout nous semble beau et agréable. Nous sommes alors joyeux et confiants. Un vent de bonheur souffle sur notre vie. Le chant des oiseaux, le sourire d’un inconnu, les rires d’un enfant…tout est source d’émerveillement et de bien être. Mais il y a des jours où tout nous paraît laid et difficile. La tristesse et les incertitudes nous assaillent. Notre existence est traversée par la tempête du mal être et du désespoir. Et puis, un jour – sans parfois même savoir pourquoi – nous retrouvons joie et espoir. Nous renaissons et ce, plus intensément. La vie, c’est cela : une succession de moments doux et sucrés et de moments âpres et amers. Et la foi, c’est aussi cela ! En effet, qui peut prétendre ne jamais avoir douté de Dieu ? Incertitudes et foi sont intimement liés. Les questions parsèment tout chemin spirituel. Souvent, un petit « rien » suffit à raviver la flamme de la foi. Ce petit « rien » nous donne un regard neuf. Alors de nouveau – comme les pèlerins d’Emmaüs – nous pouvons voir ET reconnaître le Seigneur. Alors de nouveau, nous pouvons avancer sur le sentier de la foi le cœur tout brûlant d’Amour et empli de confiance.

A présent, retirons nous quelques instants du monde et méditons en silence :

– Ma foi a-t-elle déjà été ébranlée ? Si oui, pourquoi ? Que s’est-il alors passé pour que je puisse de nouveau marcher sereinement sur le chemin qui mène à Dieu ?

– Comment pourrais-je aider Autrui à (re)trouver la foi ? Quels gestes pourrais-je faire ? Quels propos pourrais-je tenir ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *