Pause méditation du dimanche 9 août


Le Seigneur brisa la glace qui recouvrait le sol, cette eau gelée qui m’empêchait d’avancer. Me tendant sa main, Il dit ceci : « La voie est libre à présent. Ne crains plus rien et surtout pas toi. Suis-moi maintenant ! Et si tu venais à me perdre, sois sûr que je te chercherai et te retrouverai. » Alors sans mot dire et confiant, je pris sa main dans la mienne pour le suivre vers un horizon plus lumineux. Tout au long de la route, avec bienveillance et miséricorde, le Seigneur pointa du doigt mes manques d’amour : impatience, égoïsme, ingratitude… Après quelques heures, s’arrêtant devant une demeure – somme toute ordinaire – Il déclara : « Ouvre cette porte ; c’est la porte de ton cœur ! Et laisse-moi entrer ! Je te montrerai alors ce qu’est aimer, aimer en vérité. » Puis Il ajouta : « Chaque jour, tu t’oublieras davantage. Chaque jour, tu veilleras à me donner une place dans ton cœur plus grande qu’au jour précédent. Ainsi, et seulement si tu accomplis ce que je te dis, ton amour grandira en toi et autour de toi. »

Gardez-le pour vous ou pas …mais figurez-vous qu’Il n’avez pas tort…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *