Pause méditation du premier dimanche de l’Avent


Aujourd’hui, nous entrons dans le temps de l’Avent. C’est un temps d’attente, un temps joyeux de gestation. Comme Marie, nous sommes tous invités à attendre la naissance de Jésus, le moment où Dieu Sauveur, le Verbe, la Parole de la vie, se rend visible à l’humanité. Cette gestation se veut heureuse car Dieu le Fils, deuxième personne de la Trinité, s’apprête à nous rejoindre en faisant chair pour partager nos vies de labeur, de souffrances et de turpitudes. Alors acceptons de veiller et d’attendre, comme Marie, ce jour tant attendu, le jour de la naissance du Seigneur.

Ce premier dimanche de l’Avent est marqué par l’Annonciation : l’ange Gabriel vient révéler à Marie qu’elle porte le Fils de Dieu. N’est-ce pas en soit une chose extraordinaire et intrigante ? Mettons nous quelques instants à la place de cette future mère. Comment a-t-elle pu réagir à cette annonce ? Qu’a-t-elle pu ressentir ? Penser ? Au fond de son cœur, a-t-elle craint l’ange ? Et nous, que pensons-nous de tout cela ? Croyons-nous vraiment en l’incarnation du Verbe divin en Jésus Christ ? À première vue, ce passage biblique peut nous paraître étrange et scientifiquement inexplicable et impossible. Or, Marie, emplie d’une foi immense, a dépassé ses interrogations et craintes. Avec joie et confiance, elle a accueilli cette extraordinaire nouvelle. Ainsi, avec Marie, chacun de nous est invité à dépasser ses incertitudes et à croire en Dieu fait Homme.

À présent, chacun est invité à faire silence dans son cœur et à méditer :

  • Accueille-je cette bonne nouvelle comme Marie avec joie et confiance ? Suis-je conscient(e) que ce petit être enfanté viendra ôter par amour tous les péchés du monde et prôner un monde meilleur ?

  • Comment vis-je le temps de l’Avent ? Attends-je avec impatience la venue de Dieu fait Homme sur Terre ? Le fais-je pour moi ? Ou espère-je le Christ Sauveur au nom de toutes celles et ceux qui n’ont pas (plus) d’espérance ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *