Pause prière du dimanche 12 août


Préservée des Ténèbres
Par ton Avènement
Que l’univers célèbre
Sous tous les firmaments ;

Merci d’avoir offert
L’acte de Rédemption,
D’avoir pour moi souffert
L’enfer, par ta Passion ;

Merci d’avoir donné
Gracieusement ta Vie ;
De m’avoir pardonné
À vie, pour l’après-vie !

D’avoir précipité
Le Mal dans les abîmes,
D’avoir ressuscité
Pour nous porter aux Cimes !

Merci d’avoir couru
Seigneur, à ma rescousse,
De m’avoir secouru
Sans me le dire, en douce ;

Merci d’avoir placé
Sur ma route des anges
Lorsque mon cœur lassé
Devenait très étrange ;

Merci d’avoir frayé
Dans mon ombre un Chemin,
Et de l’avoir payé
Par ton calvaire humain ;

Merci d’avoir laissé
Dans mes mains ta Parole
Qui oint mon cœur blessé,
M’ouvre à tes paraboles ;

Et d’avoir annoncé
Aux justes le Royaume,
De me l’avoir tracé
Par ton Sang sur tes paumes ;

Merci de me servir
Ton Pain, au quotidien,
De m’unir, me ravir,
M’engloutir dans ton Bien.

Merci d’avoir volé
De moi, mes faussetés,
De m’avoir révélé
Ta pleine Vérité ;

Merci d’avoir brisé
Ma nature si raide,
Et de m’avoir grisé
De la joie de l’entraide ;

Merci d’avoir prêché
La Vie qui vainc la mort,
De m’avoir repêché
Et embarqué à bord ;

Merci d’avoir réduit
Ma vile vanité,
De m’avoir introduit
À Dame Charité ;

Et de m’avoir montré
Des frères et des sœurs
Par qui j’ai rencontré
Ta Paix et ta Douceur…

Et ta Miséricorde
D’inlassable abondance
Qui de mon cœur déborde
En flots de bienfaisance.

Merci d’avoir vendu
Ton titre et ta couronne,
D’avoir ainsi rendu
La Nouvelle si Bonne ;

Et d’avoir acheté
Mon salut sur ta Croix,
Lequel ne m’a coûté
Que ces deux mots : « Je crois » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *