Pause spirituelle du dimanche de Pentecôte


  • Prière :

Planté près de l’Eau vive

Heureux l’homme […] qui rumine la Parole de Dieu, jour et nuit, Il est comme un arbre planté près d’un cours d’eau, qui portera du fruit en son temps (Ps 1).

Viens, Esprit-Saint,

viens m’apprendre à me taire, à faire du silence une prière,

à laisser pousser de l’intérieur les racines de mon coeur,

à devenir un arbre qui porte des fruits

pour les hommes qui ont faim d’amour et soif de vie.

 

Viens, Esprit-Saint,

donne-moi le courage de savoir encore m’arrêter,

pour écouter le murmure de la Parole de Vie,

loin de la drogue, du bruit, de la valse des mots ;

fais de moi un arbre solidement planté, près d’un cours d’eau,

et qui porte du fruit.

 

Viens, Esprit-Saint,

enracine-moi dans l’amour de Dieu vivant,

afin qu’à chacune de mes saisons,

dans la fraîcheur du matin ou la chaleur de midi,

et jusqu’au soir de ma vie, je reste fécond et florissant.

 

Viens, Esprit-Saint,

quand surgissent épreuves et tempêtes,

quand se lève le vent du désert ou du malheur,

quand surgit la sécheresse du doute qui inquiète

et que triomphe le ricanement des rieurs,

enracine mon amour aux sources de la foi et rien ne me déracinera.

 

Viens, Esprit-Saint,

apprends-moi à prier, à prendre racine en profondeur,

à rejoindre les nappes souterraines de mon coeur,

à écouter ta chanson discrète qui me poursuit

afin que je sache accueillir ton amour qui gardera vert le feuillage de ma vie.

 

Viens, Esprit-Saint,

donne-moi la force de creuser au-delà des couches d’argile,

de dépasser en moi bien des zones stériles,

de détourner patiemment les cailloux et les pierres,

car la solidité d’un arbre s’enracine dans l’épaisseur de la terre.

 

Viens, Esprit-Saint,

fais de moi un arbre solide et de plein vent,

un arbre dont la sève jaillit des racines du coeur ;

les hommes ont tellement besoin d’arbres vivants

et de leur paix et de leur fraîcheur !

 

Viens, Esprit-Saint,

fortifie en moi l’homme intérieur,

que, par la foi, le Christ habite mon coeur,

enracine-moi en Dieu, jour après jour,

afin que les fruits de ma vie aient le goût de son Amour.

 

Michel Hubaut

 

  • Méditation :

Il y a un « avant » et un « après » le jour de Pentecôte. Avant ce jour de renouveau, les disciples avaient peur et étaient attristés par le départ de Jésus. Ils vivaient cloîtrés dans une demeure fermée à clé. Leur vie était devenue nuit, nuit de la foi, nuit de doute et de crainte, nuit morne et sans saveur. Après ce jour, ils sont tout joyeux et de nouveau emplis de courage. La Pentecôte marque pour les disciples le début d’une vie nouvelle, une vie à laquelle Jésus les avait préparés. En recevant l’Esprit-saint, les disciples rassemblés reçoivent une force et une joie immenses, le don de Dieu aux hommes, l’Esprit d’amour du Père. Cette force et cette joie les poussent à sortir de la maison et à proclamer la Bonne Nouvelle.

Comme chez les apôtres, l’Esprit de Dieu imprègne toute notre vie. Il modèle notre coeur et notre âme, nous anime, nous arme intérieurement. Il nous remplit d’enthousiasme, de persévérance, d’amour, de patience, de joie et de sérénité…Il nous fait aimer Jésus et nous tourne vers son Père. Il est aussi source de communion car il nous met en relation les uns avec les autres. Sans ce don de l’Esprit, nous ne pourrions pas saisir et intégrer que le Christ est le fils de Dieu et qu’il nous invite à aimer notre prochain comme il nous aime. Sans ce don, notre vie serait triste, tourmentée et rugueuse. Nous vivrions repliés sur nous-mêmes et pour nous-mêmes. Alors, n’hésitons pas : laissons-nous habiter par l’Esprit-Saint ! Accueillons ses dons et rendons grâce ! Pour accueillir l’Esprit-Saint, il nous faut d’abord écouter et méditer la Parole qui l’annonce et ouvrir pleinement son coeur à cet indispensable Souffle de Vie et de Lumière. Il nous faut également apprendre à Lui faire une grande place en nous dépouillant de tout ce qui nous encombre ou nous tourmente inutilement (rancune, jalousie, tristesse, etc).

A présent, faisons silence, mettons-nous à l’écoute du Christ et de Dieu puis méditons :

– Suis-je prêt(e) à recevoir l’Esprit-Saint ? Me suis-je préparé(e) en lisant la Parole de Dieu et en la méditant ? Mon coeur et mon âme sont-ils ouverts à sa Venue ?

– Quelle est la place de l’Esprit -Saint dans ma prière ? Dans ma vie quotidienne ?

– Ai-je déjà ressenti des changements dans ma vie ? Des métamorphoses ? Des poussées « en avant » ? Ai-je compris qu’il s’agissait de l’action de l’Esprit de Dieu dans ma vie ? Ai-je rendu grâce pour toutes les merveilles reçues du Souffle divin ?

– L’Esprit – Saint nous est offert pour que chacun de nous jouisse de la Joie. Cette Joie est issue de la germination des fruits de l’Esprit (bonté, paix, douceur, charité, maîtrise de soi, patience, etc). Ai-je un profond désir de recevoir ces dons et fruits ? Ai-je envie d’être transformé(e) lentement par le Souffle divin ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *