Pèlerinage en Terre Sainte : suivez- nous jour après jour !


Du 23 février au 5 mars, suivez les 53 pèlerins des paroisses St Paul de Quevilly-Couronne et de ND d’Elbeuf sur les pas du Christ en Terre Sainte.

Ils posteront ici quelques souvenirs, anecdotes et temps forts vécus ensemble.

Demandez le Programme

Vendredi 23 février

C’est le jour J ! Après un passage à Caudebec pour le repas et la bénédiction des pèlerins, direction Paris pour notre premier vol !

 

Samedi 24 février

Nous voici donc sur cette Terre où Jésus a tant aimé le monde…..

Drôle d’impression puisque nos premiers instants furent de découvrir ce pays dans la nuit.

Nous arrivons à Tel Aviv vers 3h du matin avant de prendre un car vers le site archéologique de Beer-Sheva. Nous visitons les ruines de cette cité antique et célébrons la messe d’Abraham.

Notre guide, Xavier, est une jeune israélien très enthousisaste de nous partager sa culture et l’histoire de son pays. Il crée, par son tutoiement culturel, une sorte de proximité relationnelle.

Chacun, magré sa fatigue écoute ses explications avec beaucoup d’intérêt. Nous sommes plus ou moins 4/5 à venir en Terre Sainte pour la prremière fois.

L’ambiancedu groupe est très sympathique et nous commençons doucement à nous présenter. De petits gestes d’attention et beaucoup de sourires éclairent les visages.

Après un repas revigorant dans un kibboutz, nous sommes partis nous installer à l’hôtel : les corps sont fatigués mais la bonne humeur règne. Après midi libre pour la sieste et la douche avant de nous retourner pour la prière du soir et le repas.

Vous êtes avec nous !

Dimanche 25 février

Quel beau dimanche ! Un dimanche au coeur du désert du Neguev, lieu de passage de Moise et u peuple hébreux durant leur exode. Après avoir écouté le récit de Crétation, le groupe est parti à l’assaut des gorges d’Ein Avadat : ascension un peu rude parfois mais avec une très belle lumière.

Moïse a été notre compagnon de route aujourd’hui : de l’esclavage à la libération ; des épreuves du désert au don de la Loi.

Notre route s’est ensuite arrêtée dans les ruines de la Cité de Shivta où nous avons célébré la messe (sans l’enciente de l’ancienne basilique St Théodose.

Après un bref arrêt au bord du Makhtesh Ramon, notre vaillant chauffeur nous mena à bon port à Arad pour un repas et une nuit bien mérités !

 

Lundi 26 février – Jour 3

Pluie du matin n’arrête pas le pèlerin…

Nous quittons Avdat ( 600 m d’altitude) et le territoire de la marche de Moïse à travers le désert du Neguev. Route de montage verdie par la pluie récent, virages très accentués, difficiles à vivre pour certains… qui nous permet de découvrir la Mer Morte (-400 m), dans la brume qui précède un grand soleil. Montée en téléphérique jusqu’à la forteresse de Massada où un millier de Juifs Zéolotes s’étaient retranchés pour résister aux Romains.

Ein Gedi : oasis dominant la mer. Célébration eucharistique, une grosse pierre servant d’autel à l’ombre de quelques arbres, qui permet après une descente de la montagne, une descente dans la profondeur de nous-mêmes.

Après la nourriture spirituelle, place à la nourriture terrestre au self de la plage de Kalia. Une seule courageuse s’est baignée, les autres se sont contentes d’un bain de pieds très salé.

Nous reprenons la route vers Nazareth, étape du soir. En longeant le Jourdain, nous traversons les plaines fertiles de la Judée (palmiers dattiers et culture maraîchères sous tentes). A l’arrivée, un pot d’accueil nous attendait à l’hotel Notre Dame.

 

 

Nazareth, Mardi 27 février 2018

Matin
« voici la servante du Seigneur, qu’il me soit fait selon ta parole »
Située dans un écrin de montagnes, Nazareth reçoit une eau qui fait d’elle un lieu de sources. Au centre de la ville, s’érige la basilique de l’Annonciation, contenant en son centre la maison de Marie où Elle reçût la visite de l’ange Gabriel.
« ICI, Le Verbe s’est fait chair et Il a habité parmi nous. »
Annonciation, Incarnation, nous sommes là ce matin au cœur des mystères du christianisme.

Après-midi.
Nous rendons visite aux sœurs Clarisses, et nous sommes bien accueillis par sœur Marie-Épiphanie, qui nous a retracé la vie du Bienheureux père Charles de Foucauld, qui fit l’expérience de la spiritualité de Nazareth, pendant trois ans au sein de leur communauté : Une vie fraternelle dans la prière au service  des pauvres. Charles de Foucauld gardât dans son cœur cet apprentissage de la pauvreté, del’humilité, de la vulnérabilité avant son départ dans le désert d’Algérie.

Une belle fin de journée au centre international Marie de Nazareth, devant leurs écrans son et lumière, où nous nous laissons conduire par Marie à travers les Écritures de l’Ancien et du Nouveau testament. La communauté du Chemin Neuf anime ce centre, dont la chapelle offre un panorama unique sur la basilique de l’Annonciation.
Deo Gratias

 

Mercredi 28 février

 

Partons sous le soleil ne direction de CANA avec nous nouveau chauffeur, Adel.

Nous offrons notre journée par la prière du matin. Cana est le dernier village des montagnes de Galilée.

Nous nous rendons au Sanctuaire où a eu lieu le premier miracle de Jésus : l’eau changée en vin aux Noces de Cana. Recueillement dans La Chapelle et prédication du père Thierry.

Nous nous dirigeons ensuite vers le Mont des Béatitudes, là où fut prononcé le Sermon sur la montagne  : le Mont du Bonheur, en hébreu Har Haosher.

Descente vers le lac de Tibériade en passant par la vallée des oiseaux appelée ainsi au temps de Jésus. Nous embarquons pour une promenade, recueillement sur ce lac, riche en moment forts dans les évangiles.

Visite de la Primauté de Pierre puis direction Capharnaüm : messe sur les vestiges de la maison de Pierre ; moment intense car nous nous projetons dans la vie de Jésus, il y a 2000 ans en un lieu préservé de toute urbanisation. Point fort du pélérigange et journée inoubliable.

 

 

Jeudi 1er mars

Nous sommes aujourd’hui au tournant de notre pélérinage : avec Jésus, nous montons à Jérusalem ! En continuant notre route vers le nord, nous apercevons le plateau du Golan puis le Mont Hermon eneigé. Arrivés à Césarée du Philippe, nous entendons le Christ nous poser la question : « pour vous, qui suis-je ? » et annoncer pour la première fois sa Passion. La Messe de la Transfiguration nous rappelle la nécessité de la prière et d’être tournés vers le Ciel pour devenir disciple-missionnaire. Messe en pleine nature avec les cris et les rires des enfants.

Nous partons ensuite pour les bords du Jourdain avec un temps fort de notre journée : le renouvellement des promesses de notre baptême.

En reprenant la route vers Jérusalem : route riche de paysages, de prairies verdoyantes, vallée très fertile avec leurs terres très fertiles. Nous traversons Jéricho et nous arrêtons devant le Sycomore de Zachée.

Belle marche, pour finir,dans le désert de  Judée avec la lecture méditative des Psaumes des. Montées au coucher du Soleil. Après un arrêt pour découvrir Jérusalem de nuire, nous rejoignons notre hôtel à Bethelem pour un bon repas et l’office de Complies.

 

Vendredi 2 mars J8

Tels les anges dans nos campagnes nous avons commencé notre journée à Bethléem en entonnant ce chant mélodieux « Gloria in excelsis Deo »

Nous voilà sur le champs des Bergers à prier dans une grotte de berger là même où ils ont reçu l’annonce de la naissance du Christ.

« Le Verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous »

Nous voici à la basilique de la Nativité. Quel moment intense, nous avons eu la chance de nous présenter en toute simplicité et humilité au lieu même où Marie emmaillota et coucha l’enfant Jésus.

Notre visite se termine par une grâce de notre guide qui nous a chanté le Notre Père dans la langue de Jésus.

En ce début d’après-midi nous voici à Jérusalem. Nous nous sommes recueillis sur le Mont Sion situé à l’extérieur des remparts de la vieille ville, lieu où le Christ fut jugé et où Pierre le renia trois fois.

Nous avons particulièrement été touché par le gisant de Marie entouré de son fils et des femmes de l’ancien testament dans l’église de la Dormition. Nous y avons confié nos deux paroisses.

Notre journée à Jérusalem s’est finie par le sacrement de l’eucharistie à proximité du Cénacle. Ce moment nous fait rentrer pleinement dans le Triduum Pascal.

Tu es le pain vivant venu du ciel, seigneur Jésus. Qui mange de ce pain vivra pour toujours. (Jean 6,51)

 

 

Samedi 3 mars Jérusalem

Quelle journée !

Rencontre ce matin avec un évêque du patriarcat latin de Jérusalem : un homme de Dieu au coeur de feu et avec une espérance communicative. Tout est dans la main de Dieu.
Cette rencontre a illuminé notre journée qui s’est poursuivie par la messe au Jardin de Getshémani , au milieu des oliviers.
L’après midi, nous sommes allés écouter une soeur bénédictine du monastère du Mont des Oliviers : vie de prière et de travail (icônes et accueil des pèlerins) au service de la paix et de la concorde entre les peuples : encore une belle et forte leçon d’espérance et de joie vécue en vérité.
La Grotte du Pater nous a réunis pour la prière du chemin de croix suivie d’une méditation au Dominus Flevit sur les larmes du Christ pleurant devant Jérusalem.
Le soir, les plus vaillants se sont rendus à la veillée d’Adoration à l’Eglise des Nations de Gethsémani pour l’heure sainte.
Immense action de grâce pour cette belle journée de grâces.

Désolé pour le manque de photos mais le débit De l’hôtel est très limité.

 

Dimanche 4 mars

Dimanche de résurrection avant l’heure !

Après la visite de l’esplanade du Temple et un temps de pruère débat le Mur des Lamentations, nous avons marché jusqu’au Saint Sépulcre par la Via Dolorosa, essayant de capter, entre la foule des touristes et les nombreuses échoppes, l’ambiance qui régnait au temps de Jésus.

Puis l’arrivée au Saint Sépulcre ! Moment intense malgré la foule nombreuse : contempler enfin le lieu du tombeau ainsi que, à l’étage, le Golgotha.

Après un on repas chez les Templiers, temps laissé à la disposition de chacun : méditation, visite, derniers achats ou repos !

Enfin, messe à la Basilique St Anne pour demander la grâce de l’Esprit Saint répandu largement sur les apôtres le soir même de la Résurrectiion.

Immense action de grâce pour toutes les grâce reçues durant ce pélérinage !

Nous rentrons demain, lundi, après un passage à Emmaüs, pour dire au monde :

« C’est vrai, le Christ est ressucité, nous l’avons renvontré ! »

 

 

Commentaires

  1. De Gérard Marcadé

  2. De Picard Christian Réjane

  3. De Guy CALIMET

  4. De Françoise MOLLET

  5. De La famille Vidot

  6. De Charlotte Guerard

  7. De Betty

  8. De Marie Bellavoine

  9. De Delphine

  10. De Patrick MAUGER

  11. De BOUELLE

  12. De BOUELLE

  13. De Alexis Kestermans

  14. De Agathe Duriez

  15. De Gaimard

  16. De Ilario

  17. De Charlotte

  18. De MURIS Corinne

  19. De Sabine Dillies

  20. De Famille Cadabou

  21. De betty

  22. De Butesti

  23. De André Desné

  24. De Nanou Orange

  25. De deelporte jessica

  26. De Elisabeth et LIonel DURIEZ

  27. De Betty

  28. De Baron

  29. De GABET Camille

  30. De Langpape Stéphanie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *